Vin
Vi de la terra Illes Balears

Les Romains furent les premiers à introduire la vigne et à développer la viticulture aux Baléares. Déjà au Ier siècle av. J.-C., Pline comparait les vins des îles Baléares aux meilleurs vins d'Italie. Sous la domination arabe, la culture de la vigne s'est poursuivie en dépit des interdits coraniques, bénéficiant par ailleurs des systèmes d'irrigation perfectionnés apportés par les Arabes. On sait ainsi que l'Arabe Beni Abet offrit des raisins d'excellente qualité au roi Jaime Ier lorsqu'il conquit l'île en 1229. Il faut savoir qu'au XIVe siècle, le roi et le chapitre cathédral possédaient dans la ville majorquine d'Inca leurs propres caves. Aux XVe et XVIe, la viticulture employait ainsi la quasi totalité des habitants d'Inca et des environs. La vigne connaît au XVIIIe siècle une ère de prospérité, la production passant de 88 000 hl en 1777 à 335 331 hl en 1802. Les années 1830 à 1834 sont en revanche marquées par un fort repli du secteur, dû à des conditions économiques difficiles et à une invasion de pucerons.

 

En 1862, le phylloxéra fait son apparition en France, grand pays producteur et consommateur de vin. Les Français sont alors contraints d'importer massivement des vins d'Espagne et d'Italie afin de satisfaire la demande. De ce fait, en raison des bons prix et de la facilité d'accès au marché français, les vignobles s'étendent rapidement aux Baléares : la période qui s'étend de 1865 à 1890 est la plus prospère de l'histoire de la viticulture et de la viniculture aux Baléares. Le XIXe siècle reste marqué par de fortes exportations vers la France. La seule année 1891 voit partir de Majorque, et plus précisément des ports de Palma de Majorque, Porto Colom et Alcúdia, un total de près de 50 millions de litres de vin, destinés essentiellement à la France et à l'Espagne continentale. Mais en 1891, le phylloxéra ravage les vignobles des Baléares et fait disparaître ce qui était jusque-là la principale source de revenus des îles. Par la suite, la vigne n'a jamais retrouvé son étendue d'avant le phylloxéra, soit 30 000 ha. La viticulture est remplacée pour l'essentiel par la culture des amandiers et ne concerne plus, au début du XXe siècle, que quelque 5 000 ha : la production de vins, dès lors très restreinte, ne suffit pas à satisfaire la demande locale et les Baléares doivent importer des vins étrangers. La reconstitution des vignobles fut un processus lent ; elle s'est basée sur la plantation de ceps américains servant de porte-greffes à d'autres variétés. Pendant la première moitié du XXe siècle, la superficie des vignobles oscille entre 5 000 et 8 000 ha.

 

Toutefois, après la Guerre civile espagnole, la viticulture enregistre un nouveau recul, qui s'explique par le besoin de se concentrer sur d'autres productions agricoles. La fin des années 1980 est marquée par de nombreux arrachages de vignes, encouragés par des subventions européennes. Malgré tout, les années 1990 ont été l'une des époques phares de la vitiviniculture des Baléares, non en termes de quantité cette fois, mais de qualité. Les efforts faits par les professionnels pour améliorer la qualité, combinés à l'attrait des produits de la terre pour les consommateurs, ont permis de remettre les vins des Baléares à la place de choix qui leur revient. Les caractéristiques géoclimatiques de l'archipel des Baléares, associées à Vi de la terra Illes Balears - îles Baléares - Produits agroalimentaires, appellations d'origine et gastronomie des Îles Baléares l'existence de cépages endémiques, donnent aux vins qui y sont fabriqués des qualités uniques. C'est le terroir vitivinicole des Baléares a été reconnu en 1972, par le décret 835 du 23 mars. Les vins de l'archipel ont acquis au cours des dernières décennies des qualités et une personnalité reconnues, comme en témoignent les notes remarquables qu'ont obtenues certains de ces produits dans différents concours et foires. En 2003, l'arrêté du 12 février pris par le secrétariat à l'Agriculture et à la Pêche du gouvernement des Baléares réglemente l'utilisation de la mention “Vi de la terra Illes Balears”. L'arrêté du 24 octobre 2006, qui abroge le précédent, introduit dans le règlement une série de nouveautés, dont l'autorisation des cépages Pinot Noir, Riesling et Sauvignon blanc, mais aussi la réglementation du système cultural.

 

Cadre géoclimatique

 

La zone de production viticole et de fabrication des “vins de la terra Illes Balears” englobe l'ensemble des îles de l'archipel. Les Baléares se caractérisent, en règle générale, par des sols au profil peu évolué et marqués par une forte influence de la roche mère. Ce sont des sols riches en sédiments calcaires et en grès siliceux rouges qui leur donnent une couleur brun-rouge à rouge. Les Baléares jouissent d'une variante locale du climat méditerranéen, avec des températures modérées, notamment pour ce qui est des minima. La moyenne des précipitations annuelles varie beaucoup en fonction de l'époque de l'année ; l'été combine maximum de températures et minimum de précipitations.

 

Cépages

Noirs:  Cabernet sauvignon,  Merlot,  Syrah,  Monastrell,  Tempranillo, Fogoneu,  Callet,  Manto Negro, Pinot Noir.

 

Blancs:  Chardonnay,  Moscatel de Alejandria, Moscatel de grano menudo, Moll,  Parellada,  Macabeo,  Malvasia Aromática, Riesling,  Viognier,  Sauvignon blanc.

 

Caractéristiques du vin

 

Les vins rouges issus de cabernet sauvignon, de merlot et de callet prédominent. Ce sont des vins très colorés, présentant une belle robe. La phase aromatique se caractérise par la présence de fruits rouges. Il s'agit de vins qui ont du corps, puissants, tanniques et bons pour la garde. Les vins blancs monocépages de chardonnay et de muscat se distinguent par leur bouquet aromatique, avec des notes de fruits tropicaux, notamment d'ananas et de banane. Ils sont frais et amples en bouche, ont du corps, avec une finale longue et persistante. Les muscats se caractérisent par des arômes floraux, avec des notes de jasmin et de violette ; la bouche est fraîche et équilibrée.

 

Degré d'alcool minimum Vin blanc 10,5º Vin rosé 11,0º Vin rouge 11,5º Ils doivent présenter une acidité volatile inférieure à 0,8 g par litre, exprimée en acide acétique.

 

Authentification

 

Toutes les bouteilles portant l'indication géographique “Vi de la terra Illes Balears” doivent être accompagnées d'un numéro d'authentification officiel délivré par la direction générale des collectivités rurales et marines, organisme en charge du contrôle et de la certification du “Vi de la terra Illes Balears”.

Vi de la terra Illes Balears - îles Baléares - Produits agroalimentaires, appellations d'origine et gastronomie des Îles Baléares
Dades de producció

Année 2018

Superficie des vignobles: 135 ha

Producteurs: 4

Production de vin : 4.329,17 hl

Direcció General d'Agricultura i Ramaderia
C. Reina Constança, 4 07006 Palma
Tel. 971 17 66 66
Fax: 971 17 68 70

iqua@caib.es
Logo Govern